Les 5 étapes clés pour débuter en espagnol

Vous êtes débutant ? Cet article vous donne les bases pour vous lancer dans l’apprentissage de l’espagnol avec le prof d’espagnol Karim!

À propos de Karim :

Karim Joutet est enseignant agrégé d’espagnol. Il vit actuellement à Barcelone en tant que membre de la Casa de Velázquez, où il termine sa thèse en Civilisation espagnole, en cotutelle entre l’Université Paris-Sorbonne et l’Université Autonome de Barcelone.

Il a décidé de réunir ses deux passions pour l’espagnol et l’enseignement dans un blog intitulé « Espagnol pas à pas – Astuces et conseils d’un prof ». Il partage ses conseils dans l’apprentissage de l’espagnol et publie également des cours sur des points de langue concrets. Il partage également sa découverte permanente de l’Espagne au fil de ses voyages.

Débuter en Espagnol

Vous débutez aujourd’hui l’espagnol et vous ne savez pas par où commencer ? Ou, pire, vous pensez déjà à abandonner parce que vous vous sentez perdus ? Pas de panique, tous ceux qui parlent espagnol et qui ont dû l’apprendre sont passés par là. C’était également mon cas. Maintenant je suis prof d’espagnol et je fais une thèse en Civilisation espagnole… si cela peut vous rassurer !

Je vous annonce une bonne nouvelle : si vous lisez cet article, c’est que vous êtes sur le bon chemin. S’interroger sur comment apprendre l’espagnol avant de foncer tête baissée dans les méthodes est une excellente initiative. Voici donc les 5 étapes clés à ne pas manquer si vous commencez à apprendre l’espagnol.

1. Avant de vous lancer, on pose les bases

Il ne s’agit pas ici d’apprendre du jargon de l’enseignement des langues pour le plaisir … Il est important de savoir comment se découpe l’apprentissage de l’espagnol pour ensuite viser telle ou telle pratique en fonction de votre niveau, de vos objectifs, de vos projets de vie ou de vos lacunes.

Pour simplifier (et préserver vos précieux neurones !), quand on apprend une langue, on aborde en fait cinq compétences :

  • L’expression écrite -> savoir rédiger un texte
  • L’expression orale -> pouvoir s’exprimer oralement en continu
  • La compréhension de l’écrit -> comprendre une production écrite
  • La compréhension de l’oral -> saisir le sens d’une production orale
  • L’interaction -> c’est-à-dire la capacité à converser dans une langue

On classe les apprenants et confirmés en 6 niveaux repris ci-dessous :

Je sais, c’est assez ennuyant ces listes et ces tableaux de prof… 😉 Mais si vous ne les avez pas en tête, vous pourriez commettre l’erreur que font certains : s’acharner sur l’écrit et négliger l’oral, ou bien travailler sans cesse l’expression et avoir un oral impeccable, mais cumuler les problèmes de compréhension. Une langue est un système, comprenez bien son fonctionnement et vous pourrez l’apprendre plus efficacement !

 2. Deuxième étape : réfléchir à une stratégie d’apprentissage

 

Apprendre une langue, c’est un peu comme jouer aux échecs. Si vous voulez arriver au bout de la partie, il faut mettre en place une stratégie d’apprentissage. Pour cela, plusieurs choix s’offrent à vous. Voici quelques pistes :

Un classique : les cours d’espagnol

– Vous pouvez suivre des cours particuliers, qui sont généralement plus onéreux mais qui ont l’avantage d’être personnalisés. Tout dépendra donc de votre porte-monnaie, mais aussi de votre caractère. Ils sont recommandés pour les timides qui n’osent pas prendre la parole en groupe notamment, ou pour ceux qui ont besoin d’être davantage encadrés que d’autres.

– Vous pouvez également vous diriger vers des cours en groupe. Il ne faut pas les dévaloriser par rapport aux cours particuliers. Ils présentent de nombreux avantages. Par exemple, l’effet de groupe est vraiment très important pour garder la motivation, mais aussi pour créer une dynamique positive dans l’apprentissage. Voir les autres réussir vous montre que vous pouvez aussi le faire, et les voir en difficulté (sans tomber dans le sadisme !!) vous rassurera également : ce n’est facile pour personne. Enfin, les questions que posent les autres anticipent les vôtres, ou vous amènent à réfléchir sur des points que vous n’auriez peut-être pas abordés seuls.

Le séjour linguistique

– Il s’agit d’une variante du cours en groupe. Cette formule est plus onéreuse mais très efficace : cela permet de mettre aussitôt en pratique ce qu’on a appris en cours, avec un contact direct avec les natifs. Vous pouvez choisir la formule avec hébergement dans une famille d’accueil hispanophone, ce que je vous conseille. Attention toutefois à ne pas vous orienter vers n’importe quelle école de langue pour votre séjour. Il y a un véritable marché derrière ces séjours linguistiques et vous pouvez tomber sur des gens peu scrupuleux davantage animés par l’argent que par la transmission du savoir… Demandez conseil à un enseignant ou à une institution sérieuse (type Institut Cervantès).

Pour les solitaires : lancez-vous seuls !

 

Certains préfèrent travailler seuls mais trouvent rassurant d’avoir un livre d’espagnol de référence. Si vous allez dans n’importe quelle librairie rayon espagnol, vous risquez de vous retrouver devant un mur d’étagères comme celui ci-dessus et d’être vite perdus… Là aussi, n’hésitez pas à demander conseil au vendeur ou à un enseignant, à en feuilleter plusieurs et à choisir celui avec lequel vous vous sentez le mieux. Vous allez passer beaucoup de temps avec, alors autant avoir un bon feeling dès le début !

Je me permets de vous recommander un livre, intégralement rédigé en espagnol (pour ceux qui ont un minimum de notions) et très bien fait : Gramática de uso del español, teoría y práctica, de Luis Aragonés et Ramón Palencia.

Pour les accros au portable : les applications téléphone !

Parce qu’il faut savoir vivre avec son temps et profiter des nouvelles technologies, n’hésitez pas à télécharger une application d’espagnol et à vous entraîner dessus régulièrement, dans les transports par exemple.

J’aime beaucoup l’une d’entre elles qui s’appelle MosaLingua. Il s’agit d’une application qui propose un travail de révisions espacées en s’adaptant à votre apprentissage. Plusieurs amis commençant l’espagnol l’ont essayée, c’est apparemment très efficace, et beaucoup moins cher que d’autres applications, comme Babbel par exemple (également très bien faite).

Les blogs

Bien sûr… Surfez sur les blogs, que ce soit celui de Pierre, Holamigo, ou le mien, Espagnol pas à pas, ou les deux ! 😉 Inscrivez-vous aux newsletters et aux réseaux sociaux de ces deux blogs, et imprégnez-vous constamment, tout en ayant l’impression de vous amuser, de la culture hispanique et de la langue espagnole.

Le site  Espagnol facile

Enfin, je vous conseille d’aller de temps en temps sur ce site, non pas pour les cours (qui sont souvent un peu trop simplistes…), mais pour les exercices, très nombreux et toujours avec correction. À consommer sans modération ! 😉

Petite mise en garde :

Je vous conseille de ne pas choisir une seule méthode proposée ci-dessus, mais plusieurs et de les hiérarchiser en fonction de vos objectifs. Par exemple, vous pouvez décider de suivre un cours en groupe, ce sera votre activité principale. Vous pouvez ajouter à cela une application téléphone et un séjour linguistique en Espagne ou en Amérique latine par an. Choisissez une méthode en fonction de vos envies, de votre caractère et de votre porte-monnaie mais surtout, restez constants !

3. Commencez par le commencement… apprenez à bien prononcer l’espagnol !

Avant de vous lancer dans ce long chemin qu’est l’apprentissage de l’espagnol, d’attaquer des règles de grammaire complexes ou de vous lancer dans des conversations avec des natifs, n’oubliez pas la base de toute langue : sa prononciation. Quand je donnais des cours en collège, je passais du temps dès le début de l’année à travailler la prononciation. Il est important de s’y attarder dès les premiers moments de l’apprentissage pour prendre le plus tôt possible les bons réflexes. Cela ne veut pas dire que vous prononcerez l’espagnol parfaitement avant même de le parler, la question de l’accent est bien plus complexe… Mais vous serez dans de bonnes dispositions pour adopter petit à petit une belle prononciation. Dans le cas contraire, ceux qui travaillent la prononciation après avoir maîtrisé la langue rencontreront beaucoup plus de difficultés car ils auront déjà pris les mauvaises habitudes.

Par exemple, une des difficultés des francophones dans la prononciation de l’espagnol est le R roulé. Je vous conseille, pour ceux qui n’arrivent pas à le faire, de prononcer un L le plus fermé possible quand vous parlez. Pourquoi ce conseil est important AU DÉBUT de l’apprentissage ? Le R espagnol se prononce avec la langue, et le R français avec la gorge. Au fur et à mesure que vous pratiquerez, votre langue se positionnera pour arriver au R espagnol. Or, si vous partez de la gorge, c’est simplement impossible d’arriver à un R roulé ! C’est comme ça que certains francophones, après 20 ans d’apprentissage, parlent un espagnol sans fautes mais n’arrivent toujours pas à rouler les R en espagnol. Ils devront alors faire beaucoup d’efforts pour arriver à un R roulé de manière systématique… Donc faîtes bien attention à la prononciation dès le début, conseil de prof ! 😉

Voici une vidéo de l’alphabet en musique pour apprendre à prononcer chaque lettre en gardant la pêche… il est chanté en salsa !!

► https://www.youtube.com/watch?v=Z7R-QkOXgcU

4. Grammaire et vocabulaire : deux amis qui vous veulent du bien !

Ce point est loin d’être glamour… Je sais et j’assume ! Mais si ces deux points n’étaient pas si importants, je ne les aurais pas mis dans cette liste des cinq étapes pour débuter.

La grammaire, jamais sans elle !

C’est vraiment, vraiment, VRAIMENT pas glamour comme titre de paragraphe… Et pourtant, en tant qu’enseignant, je peux vous dire qu’elle est essentielle dans le processus d’apprentissage d’une langue étrangère, notamment de l’espagnol.

Les apprenants ont toujours envie de communiquer rapidement avec des natifs, et pourtant, ils ne sont pas si nombreux à dédier une place réellement importante aux règles grammaticales. Par exemple, un élève qui ne s’arrête pas un moment sur les verbes irréguliers, risque de répéter des années les mêmes erreurs, avant de l’éradiquer. De plus, il risque d’utiliser des mots espagnols et de les plaquer sur des règles de grammaire du français, ce qui fait parfois un drôle de mélange… !

Comment ne pas tomber dans ces pièges ? Il faut, dans votre apprentissage, toujours prévoir un « moment grammaire ». Ces moments doivent être assez brefs (quinze minutes suffisent) et répartis de manière équitable dans la semaine. Faire 15 minutes de grammaire quatre fois par semaine est suffisant en début d’apprentissage. Il vaut mieux passer peu de temps régulièrement que de passer deux heures le week-end à manger des listes de verbes… C’est un travail de longue haleine !

Plus précisément en espagnol, voici la grammaire qui m’a accompagnée tout au long de mon apprentissage. 😉

Il s’agit de la Grammaire d’usage de l’espagnol contemporain, de Pierre Gerboin et Christine Leroy.

Vous avez également le Bescherelle espagnol de la grammaire, plus simple et très bien fait, pour commencer.

 

Le vocabulaire

Un autre sujet qui peut faire peur. Et pourtant, il est important, surtout pour des francophones qui apprennent l’espagnol ! En effet, ayant les mêmes racines latines que le français, beaucoup de mots se ressemblent mais ne sont pas identiques. Il est alors facile de se mélanger les pinceaux si on ne prend pas le temps de faire des listes régulièrement. Je ne m’attarderai pas sur ce point, je vous renvoie à un article que j’ai déjà rédigé sur la question : « Comment apprendre du vocabulaire sans l’oublier : mes astuces persos ».

5. Amusez-vous !

C’est peut-être le conseil le plus important : surtout, ne cessez pas de vous amuser en apprenant. Avoir du fun permet d’apprendre un maximum de choses très rapidement et efficacement, le tout sans s’en rendre compte… Que demander de plus ?

Vous avez besoin d’idées pour vous amuser en apprenant ? Pas de panique, je suis un expert ! J Voici une liste pour vous donner des idées :

  • Regardez des films en VO, de préférence sans les sous-titres, ou alors sous-titrés en espagnol.
  • Vous pouvez aussi lire des romans, vous apprendrez un maximum de vocabulaire sans vous en rendre compte ! N’hésitez pas à passer par les versions bilingues, pour ceux qui ont peur de faire le grand saut.
  • Mettez-vous dans le canapé avec un plaid et un bon chocolat chaud, et regardez tranquillement des séries espagnoles ! Vous pouvez par exemple regarder Velvet, et vous plonger dans les intrigues d’une maison de couture de Madrid qui domine la mode espagnole. Ou regarder Soy Betty la fea, une série drôle entièrement disponible sur Youtube.
  • Pensez à la télé et à la radio espagnoles, dont les sites proposent le replay de leurs émissions.
  • N’hésitez pas à vous rendre à un maximum de musées ou d’expositions en lien avec l’Espagne ou l’Amérique latine (pensez à prendre un audio-guide ou des dépliants en espagnol !).
  • Pour ceux qui aiment les jeux de société, amusez-vous avec un scrabble en espagnol, des mots croisés en ligne, ou un taboo (j’adore celui-là !!), toujours en espagnol bien sûr !
  • Pour ceux qui aiment l’actualité, vous pouvez vous inscrire à la newsletter de journaux comme El País ou La Vanguardia. Vous recevrez ainsi chaque matin dans votre boîte mail les principales informations avec des renvois directs vers les articles du site.

Voici des idées de jeux en espagnol, trouvés dans une librairie.

 

Un conseil bonus qui fera toute la différence : PRATIQUEZ, PRATIQUEZ ET PRATIQUEZ !

Je ne vais pas m’étendre, je pense que le conseil est clair. Il faut vraiment passer à l’action le plus rapidement possible. La peur de se lancer est tout à fait normale, ne culpabilisez pas. Mais il n’y a qu’une solution : passez à l’action ! C’est bien de travailler la prononciation, de suivre des cours, de faire des fiches sur les points de langue… Mais à un moment, il faut vraiment se jeter à l’eau et pratiquer. Le meilleur moment pour le faire était hier, le deuxième est maintenant ! Sans cela, tous vos efforts ne serviront pas à grand-chose. Alors courage ! Lancez-vous ! 😉

Je tiens à remercier Pierre pour m’avoir permis de vous parler via son blog Holamigo, que je prends plaisir à suivre. Si vous voulez recevoir d’autres conseils de ma part, n’hésitez pas à vous rendre sur mon blog « Espagnol pas à pas – Astuces et conseils d’un prof ». Vous pouvez également me rejoindre via les réseaux sociaux du blog, comme Facebook ou Twitter. Au plaisir de vous rencontrer sur la toile, à Barcelone ou ailleurs !

Recherches utilisées pour trouver cet article: apprendre lespagnol pas à pas blog de karim, arriver en espagnol
Les 5 étapes Clés pour Débuter en Espagnol (avec Karim – Espagnol pas à pas)
Étiqueté avec :        

Une pensée sur “Les 5 étapes Clés pour Débuter en Espagnol (avec Karim – Espagnol pas à pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *