5 erreurs fréquentes en espagnol : comment les éviter ?

5 erreurs fréquentes en espagnol : comment les éviter ?

5 fautes typiques lorsque l’on apprend l’espagnol

Si tu es déjà un peu familier avec la langue espagnole, tu t’es sûrement rendu compte qu’il existe plein de pièges linguistiques. Que ce soient ces 7 faux-amis drôles en espagnol ou les verbes irréguliers, on a tous tendance à faire les mêmes erreurs quand on apprend l’espagnol ! 

En effet, même si l’espagnol a de très nombreuses similitudes avec le français, il y a des structures et des expressions qu’on ne peut pas traduire directement du français à l’espagnol.

Dans cet article, on va s’intéresser à 5 erreurs que les francophones font très souvent en espagnol. On va les expliquer et les corriger pour que tu ne tombes plus dans le piège ! 

Bugs Bunny Wtf GIF by Looney Tunes

Vamos a ver juntos 5 errores frecuentes que tienes que evitar si quieres hablar español correctamente.

On va voir ensemble 5 erreurs fréquentes qui sont à éviter si tu veux parler espagnol correctement. ☑️

Erreur n° 1 : confondre les verbes acordarse et recordar

En espagnol, on a souvent tendance à se mélanger entre les verbes acordarse (de) et recordar. Les deux pourraient se traduire respectivement par « se souvenir de » ou « se rappeler ». Mais tu vas voir que, si leur signification est identique, leur utilisation est bien différente ! 

¡Cuidado, no los confundas!

Comment fonctionne le verbe acordarse ?

Pour commencer, l’infinitif du verbe acordarse (de) se termine par le pronom réfléchi se, c’est un verbe pronominal. Cela implique que tu dois utiliser un pronom réfléchi à toutes les personnes lorsque tu conjugues le verbe dans une phrase (en français : me, te, se, nous, vous, se).

C’est la même chose qu’en français avec « se souvenir » : on dit bien « je me souviens » (me acuerdo). De plus, le verbe acordarse est toujours suivi de la préposition de, comme son équivalent français « je me souviens de » (me acuerdo de). 

Ce petit schéma va t’aider à mémoriser la conjugaison du verbe au présent de l’indicatif ainsi que les pronoms qui correspondent à chaque personne :

Voici quelques exemples : 

  • No me acuerdo de esa época – Je ne me souviens pas de cette époque. 
  • Carlos no se acuerda de tu nombre – Carlos ne se souvient pas de ton prénom. 
  • Se acuerdan muy bien del lugar – Ils se souviennent très bien de l’endroit. 
  • ¿Te acuerdas de su dirección? – Tu te souviens de son adresse ?

Comment utiliser le verbe recordar ?

Le verbe recordar, lui, est bien plus simple à utiliser : pas besoin de pronom réfléchi ni de préposition pour l’utiliser correctement. Il faut juste en connaître la conjugaison, que tu vas pouvoir revoir avec ce petit schéma explicatif.

Aquí está la conjugación del verbo recordar en el presente de indicativo: 

Et voici les mêmes exemples, mais avec le verbe recordar cette fois : 

  • No recuerdo esa época – Je ne me rappelle pas cette époque.
  • Carlos no recuerda tu nombre – Carlos ne se rappelle pas ton prénom.
  • Recuerdan muy bien el lugar – Ils se rappellent très bien l’endroit. 
  • ¿Recuerdas su dirección? – Tu te rappelles son adresse ?

Erreur n° 2 : confondre les prépositions a et en pour parler d’un lieu

Les prépositions peuvent sembler très similaires entre le français et l’espagnol, mais il faut faire bien attention, notamment entre a et en, qui ne se traduisent pas toujours par « à » et « en ». Lorsque l’on parle d’un lieu, il est très facile de les confondre, alors voici comment les distinguer !

Quant utiliser la préposition a ?

On utilise généralement la préposition a en espagnol après un verbe de déplacement 🚀 d’un lieu à un autre : ir a (aller), viajar a (voyager), llegar a (arriver), volver a (rentrer), venir a (venir), etc. 

Como por ejemplo en las frases siguientes: 

  • Milena va a Chile en enero – Milena va au Chili en janvier.
  • Vuelvo a mi casa – Je rentre chez moi. 
  • Llegaron ayer a España – Ils sont arrivés hier en Espagne. 

Dans quel cas utiliser la préposition en ?

La préposition espagnole en, quant à elle, s’utilise après un verbe qui indique un lieu fixe 🏠 ou l’on se situe, sans idée de mouvement : 

  • Milena está en Chile – Milena est au Chili.
  • Me quedo en mi casa – Je reste chez moi.
  • Ellos están en España – Ils sont en Espagne.

Erreur n° 3 : ne pas utiliser le subjonctif quand c’est nécessaire

Le subjonctif est très utilisé en espagnol, parfois dans les mêmes cas qu’en français mais parfois non, il est nécessaire dans des contextes différents, d’où la difficulté ! C’est donc un temps que je te conseille vraiment d’apprendre.

Voici les cas principaux dans lesquels tu devras l’utiliser (il y en à d’autres, et oui ! ) : 

Le subjonctif pour exprimer une hypothèse ou une probabilité

Pour exprimer une hypothèse on mettra du subjonctif après les expressions quizás, capaz que, tal vez (peut-être que), probablemente (probablement), posiblemente, puede que, es posible que (il est possible que) :  

  • Es probable que Moira venga mañana – Il est probable que Moira vienne demain.
  • Tal vez vaya a correr esta tarde – Peut-être que je vais aller courir cette après-midi. 

Pour aller plus loin et maîtriser parfaitement ce sujet difficile, Pierre fait une vidéo spéciale sur le sujet :
Dire peut-être en espagnol (tal vez, quizás, subjonctif ?)

Le subjonctif pour exprimer un sentiment ou un souhait

Lorsqu’un verbe exprime le désir, l’envie, la joie, la surprise, la peur ou l’espoir il faut utiliser le subjonctif.

  • Quiero que mis amigos me llamen – Je veux que mes amis m’appellent.
  •  Me parece bien que vengas – Ça me semble bien que tu viennes. 
  • Espero que ellos quieran ir al cine – J’espère qu’ils voudront aller au cinéma. 

C’est la même chose pour exprimer un souhait avec ojalá (suivi ou non de que), qui veut dire « pourvu que » :

  • Ojalá no llueva esta tarde – Pourvu qu’il ne pleuve pas cet après-midi. 

Et qué dans une phrase exclamative, quand on souhaite quelque chose à quelqu’un : 

  • ¡Qué te diviertas! – Amuse-toi bien !

Pour voir l’usage de « pourvu que » + subjonctif en contexte, voici une chanson de l’artiste cubain Silvio Rodriguez, dans laquelle il s’exprime au subjonctif !

Les autres expressions à utiliser avec du subjonctif

On est aussi obligés d’utiliser le subjonctif après les expressions suivantes : antes de que (avant que), sin que (sans que), es importante que (c’est important que), es necesario que (il est nécessaire que), et aussi cuando (quand) lorsqu’il exprime le futur. 

Voici quelques exemples : 

  • Quiero ir antes de que cierre la tienda – Je veux y aller avant que le magasin ne ferme. 
  • Es importante que Hernán sepa la verdad – C’est important que Hernán sache la vérité. 
  • Iré cuando esté lista – J’irai quand je serai prête. 

Attention : après les verbes d’opinion, comme creer (croire) et pensar (penser) par exemple, seule la forme négative est au subjonctif. 

Par exemple : 

  • Creo que Miguel me ama – Je crois que Miguel m’aime. / No creo que me Miguel me ame – Je ne crois pas que Miguel m’aime. 
  • Tomás piensa que es una buena idea – Tomás pense que c’est une bonne idée. / Tomás no piensa que sea una buena idea – Tomás ne pense pas que ce soit une bonne idée. 

Et voilà, il est très important que tu retiennes ces différentes situations où l’utilisation du subjonctif est obligatoire. Il en existe bien d’autres, mais je pense que c’est suffisant pour le moment ! Il ne te reste plus qu’à apprendre la conjugaison au subjonctif et tu pourras l’utiliser comme un pro !

Conclusión: ¡Es necesario que sepas la conjugaciones del subjuntivo!

Erreur n° 4 : mal traduire le mot « chose »

En français, on aime bien utiliser le mot « chose » pour un peu tout et n’importe quoi, alors qu’en espagnol, on n’utilise moins le mot « chose » (cosa) à toutes les sauces ! 

Les hispanophones ont tendance à utiliser d’autres expressions : 

  • Hay algo que me molesta – Il y a quelque chose qui me dérange. 
  • Lo único que quiero, es que seas feliz – La seule chose que je veux, c’est que tu sois heureux. 
  • Es siempre lo mismo – C’est toujours la même chose. 

Une précision cependant, dire una cosa n’est pas forcément une erreur, ça sonne juste beaucoup moins naturel !

Erreur n° 5 : dire « un otro »

Enfin, la dernière erreur dont on va parler aujourd’hui concerne le mot otro en espagnol. En français, on utilise normalement « autre » et « autres » avec « un », « une » ou « d’ » devant, comme par exemple « je veux un autre dessert ». Mais en espagnol, otro/s ou otra/s n’est jamais précédé de un/os ou una/s : quiero un otro postre

Voici quelques exemples : 

  • Raúl tiene otra hermana – Raúl a une autre sœur. 
  • ¿Hay otra panadería en este barrio? – Il y a une autre boulangerie dans ce quartier ?
  • Necesito otros zapatos para ir al trabajo – J’ai besoin d’autres chaussures pour aller au travail. 
  • Mis primas tienen otras amigas – Mes cousines ont d’autres amies.

 Voici à présent un schéma récapitulatif de toutes les erreurs qu’on vient de voir ensemble :

Deux exercices pratiques pour éviter ces erreurs fréquentes en espagnol.

C’est bien beau de connaître ces 5 erreurs que les apprenants de la langue espagnole font souvent en théorie, mais en pratique ?
Es-tu sûr d’avoir bien tout enregistré ?
Sauras-tu faire en sorte de repérer les pièges 😈 et d’éviter de reproduire ces erreurs typiques ?
On va le voir tout de suite avec ces petits exercices pratiques ! 

¡Lo vamos a ver ahora con estos pequeños ejercicios prácticos! 

Exercice 1 – Devinette.

Choisis l’option correcte dans chaque phrase. 

  1. Mi primo vive (a / en) Italia y este año, viene (a / en) Francia. 
  2. ¿ (acuerdas / recuerdas) cuando íbamos al río?
  3. Están buscando (algo / una cosa) para comer, pero (lo único / la única cosa) que hay, es un supermercado.
  4. Es posible que (vamos / vayamos) al restaurante esta noche.
  5. Existen (unas otras / otras ) maneras de hacer esto.
  6. Por favor, qué (hay / haya) sol para mi cumpleaños. 
  7. Antonio está (a / en) Cuba y va (a / en) Panamá. 
  8. Cuando (seré / sea) grande, quiero (ser / sea) médico. 
  9. Me (acuerdo / recuerdo) de ese sueño. 
  10. No creo que (puedo / pueda) ir a la fiesta mañana. 

Exercice 2 – Traduction.

Traduis les phrases suivantes en évitant les pièges.

  1. Peut-être qu’ils ne parlent pas français. 
  2. José habite à Córdoba, en Argentine. 
  3. Je veux que tu partes d’ici ! 
  4. – Tu ne te souviens pas de lui ?
  5. – Non, je ne m’en rappelle pas. 
  6. Il est nécessaire que vous fassiez cela. 
  7. Raconte-moi quelque chose de différent. 
  8. Nous allons découvrir une autre plage. 
  9. Je viens toujours dans cette ville en été. 
  10. Je ne me rappelle pas en quelle année je suis arrivée en Espagne. 

Correction des exercices.

Une fois que tu auras bien vérifié tous les pièges !

Exercice 1 – Texte à trous : 1. en – a / 2. recuerdas / 3. algo – lo único (les autres options ne sont pas fausses, mais très peu utilisées) / 4. vayamos / 5. otras / 6. haya / 7. en – a / 8. sea – ser / 9. acuerdo / 10. pueda.

Exercice 2 – Traduction :

  1. Quizás no hablen francés. 
  2. José vive en Córdoba, en Argentina. 
  3. ¡Quiero que te vayas de aquí!
  4. – ¿Note acuerdas de él ? (autre option possible : ¿No lo recuerdas?).
  5. – No, no lo recuerdo (autre option possible : no, no me acuerdo de él)
  6. Es necesario que hagáis eso.
  7. Cuéntame algo diferente. 
  8. Vamos a descubrir otra playa. 
  9. Siempre vengo a esta ciudad en verano.
  10. No recuerdo en qué año llegué a España.

Si jamais tu as fait quelques erreurs dans les exercices, pas de panique, tu vas pouvoir continuer à t’entraîner avec ces 10 flashcards (cartes de révisions) : 

Et si tu préfères apprendre en vidéo et ainsi écouter la prononciation des mots et expressions vues dans l’article avec plein d’autres exemples, je t’invite à aller voir la vidéo que Pierre a préparée sur le sujet : 

5 ERREURS FRÉQUENTES à éviter en ESPAGNOL

Ya terminamos por hoy – On a terminé pour aujourd’hui.

Si jamais tu as encore des doutes sur certains points ou que tu n’as pas compris mes explications, n’hésite pas à laisser un commentaire et j’essaierai de t’éclairer de mon mieux ! 💡

Et n’oublie pas qu’il existe également un programme sur-mesure pour toi si tu veux commencer l’espagnol avec une bonne méthode : la formation gratuite L’espagnol tranquille à la maison qui te permet de recevoir 5 vidéos sur 5 jours pour apprendre l’espagnol seul, à ton rythme et sans pression ! ¿Vamos?

¡Chao, nos vemos! 

Manon

 

Laisser un commentaire