Enfants bilingues français-espagnol : les 5 erreurs typiques

Enfants bilingues français-espagnol : les 5 erreurs typiques

Élever des enfants, ce n’est pas simple. Tous les parents se mettent d’accord là dessus ! Mais élever des enfants bilingues 😱 c’est encore différent ! Quand les parents sont de deux nationalités différentes, de deux cultures différentes, et parlent deux langues différentes, la vie de famille est semée d’embûches… Mais elle est aussi pleine d’une énergie différente, d’anecdotes que seuls les bilingues comprendront, et de rires à gogo.

Aujourd’hui je te livre mon expérience de maman de 3 enfants nés au sein d’un couple « binational » franco-équatorien 🇫🇷 ❤️ 🇪🇨. Notre vécu, notre témoignage, nos erreurs… Bref, notre vie haute en couleurs ! Cet article est pour toi, si toi aussi dans ton foyer l’un des deux parents parle espagnol, ou encore si tu apprends l’espagnol et que tu veux que tes enfants apprennent avec toi… Mais cet article est aussi pour toi si tu as simplement envie de voir ton enfant parler couramment espagnol dès ses toutes premières années… Qui n’en a pas rêvé !

Parfois en tant que parents (imparfaits !), nous faisons des erreurs qui vont amener nos enfants à abandonner l’usage d’une langue au profit d’une autre… Nadie es perfecto! Eh oui, personne n’est parfait ! Je vais te donner quelques idées à suivre pour ne pas faire ces erreurs… que j’ai faites moi-même pour la plupart !

Attendre trop longtemps pour introduire l’espagnol

Il est important d’immerger ton enfant dans la langue espagnole (ou toute autre langue que tu souhaites qu’il apprenne) dès les premières années de sa vie.

Gif provenant de Tenor

¿Por qué? – Pourquoi ?

Et bien tout simplement parce que l’enfant, jusqu’à ses 7 ans, possède ce qu’on appelle la plasticité auditive. C’est en fait ce qui lui permet d’apprendre une langue avec son intuition et ses émotions, plus qu’avec sa raison. On dit souvent que « ce sont des éponges », et c’est juste ! Au delà de 7 ans, cela diminue jusqu’à ce que le cerveau atteigne un seuil de maturation, ce qui ne lui permet ensuite plus d’apprendre une langue de façon complètement intuitive.

Donc toi qui souhaites introduire une nouvelle langue dans la vie de tes enfants… ¡Aprovecha los primeros siete años! PROFITE de ses SEPT premières années !

Personnellement je n’ai pas « fait cette erreur » d’attendre trop longtemps tout simplement parce que mes enfants entendaient déjà l’espagnol dès les premières minutes de leur vie dans mon ventre, et ils n’ont jamais trop cessé de l’entendre. Ils ont toujours été immergés dans les deux langues, même si leur langue dominante a changé plusieurs fois depuis la naissance de ma première cacahuète !

Cette immersion dans la langue permet d’acquérir des facilités, notamment pour la prononciation et l’intégration inconsciente de la structure de l’espagnol. Quand l’enfant est tout petit, il ne s’arrête pas pour lire les mots comme nous, adultes. Il se fie à son oreille et associe directement un son à une image.

S’il voit ça :

Gif provenant de Tenor

Il pense : alcachofa (artichaut).

Ces connexions directes entre l’image et le mot facilitent le « naturel » de la langue parlée. Un parler naturel associé à une prononciation parfaite ou quasi parfaite font que, une fois adultes ils pourront passer pour des natifs s’ils maintiennent la pratique de la langue ! Ils seront, effectivement, bilingues français – espagnol.

Exposer trop peu son enfant à l’espagnol

Attention, il est important que les enfants soient exposés suffisamment de temps à chacune des langues qu’ils vont parler. (Ah ça y est, je vais parler de mes erreurs ! 😂)

C’est la plus grande erreur qui est faite, à la fois par les couples binationaux, et à la fois par les parents qui veulent aider leur enfant à devenir bilingue précoce.

Quand nous sommes allés en Équateur avec nos enfants, nous avions donc deux cacahuètes de 2 ans et 5 mois. Ma grande cacahuète avait déjà acquis beaucoup de vocabulaire, elle comprenait parfaitement, et parlait bien le français qui était sa langue forte. Au bout de 4 mois, c’est l’espagnol qui est devenu sa langue forte car non seulement elle le comprenait et le parlait très bien, mais en plus c’était la langue du pays dans lequel on habitait. Eh oui, logique.

Et moi qui avais toujours dit « chez moi on parlera français où qu’on habite » et nianiania 🤪, je me suis vite rendue à l’évidence que ce n’est pas si simple. Ce n’est pas simple de parler en français à son enfant en présence de personnes qui ne comprennent pas la langue. Ce n’est pas simple de faire la gymnastique cérébrale et de passer d’une langue à l’autre à longueur de journée. Ce n’est pas simple de répondre en français à son enfant qui parle en espagnol !

Au bout de ces 4 mois, nos conversation ressemblaient à ça :

« – Charlotte, tu peux venir manger ?
– Espera mamá quiero acabar de hacer mi torre 🏰. (attends maman, je veux finir de faire ma tour)
– Tu finiras après ma puce, là c’est l’heure de manger.
– Sí pero sólo este cubo y este cubo y después voy a comer 🍟. (oui mais juste ce cube et ce cube et après je vais manger)
– Charlotte por favor, ¡ya se está enfriando la comida necesito que vengas aquí ! (Charlotte s’il te plaît, le repas est en train de refroidir, j’ai besoin que tu viennes ici ! )
– Ya, ya. » (bon, d’accord)

Tu as remarqué que « venir » est conjugué au subjonctif présent ? Si c’est complètement obscur pour toi tu peux aller faire un tour ICI, je t’explique simplement comment utiliser le subjonctif !

En fait ce qui s’est passé pendant ces 4 mois, c’est que la seule source de français pour exposer mes enfants à leur langue maternelle… c’était moi ! Et que comme je ne le parlais presque plus, et bien j’ai moi-même commencé à « le perdre » !

Pense donc toujours à maintenir une exposition à l’espagnol constante et fréquente. On recommande généralement 40 % d’exposition pour que l’apprentissage se fasse de façon rapide et intuitive. Je te donnerai des conseils dans la dernière partie de l’article pour atteindre ces 40 % !

Mêler deux langues dans une même phrase

Si tu es un parent monolingue et que tu souhaites que ton enfant devienne bilingue en espagnol, alors tu ne devrais pas avoir ce problème. Pareil si vous êtes un couple bilingue mais que tu ne comprends pas ou ne parles pas la langue de ton partenaire.

En tant que maman bilingue, c’est une erreur que j’ai beaucoup faite et que je continue à faire très souvent. Comme les enfants qui « mélangent » parfois les langues par facilité, il m’arrive régulièrement de mélanger les langues, voire les tournures de phrases.

Quand je dis à mes enfants :

– Gabriel ¿dónde está tu slip? (Gabriel, il est où ton slip ?)

– Niños por favor no salten así me están haciendo mal (les enfants s’il vous plaît ne sautez pas comme ça vous êtes en train de me faire mal)

Ces phrases ne sont pas correctes. Un « slip » se dit interior 🩲 en Equateur (il existe d’autres traductions comme calzoncillo en Espagne), et « faire mal » ne se traduit pas par hacer mal mais par lastimar 🤕 . Je devrais dire : No salten así me están lastimando.

Gif provenant de Giphy

De la même manière, quand mon mari dit à mes enfants « Gabriel, appelle à ton frère » il reporte sur le français la structure de la langue espagnole qui veut qu’on utilise le pronom « A » avant les COD de personne. En espagnol on dirait « Gabriel, llámale a tu hermano 👬 ».

En fait quand on utilise une langue plus qu’une autre, certaines habitudes peuvent se retrouver dans l’une ou l’autre langue… Mais en soi, c’est toujours sa langue maternelle qu’on maîtrise le mieux ! Et pour toutes ces raisons, il est important d’établir une règle simple au sein d’un foyer bilingue ou multilingue, ce qui m’amène à la quatrième erreur…

Ne pas parler dans sa langue maternelle

C’est parfois difficile de TOUJOURS parler dans sa langue maternelle quand on ne vit PAS dans un pays où on peut la parler tous les jours. Si tu es français mais que tu vis en Espagne, tu n’auras pas de mal à faire en sorte que tes enfants parlent espagnol. En revanche, le risque est que tes enfants OUBLIENT LE FRANÇAIS ! Et c’est bien la plus grande de toutes les erreurs qu’on a fait, nous, en tant que parents bilingues. Nous n’avons pas respecté cette règle quand… :

– …Quand nous sommes arrivés en France pour la première fois, mon mari ne parlait pas français, nous avons donc essayé de maintenir le français dans la maison, et il parlait donc aussi en français à notre fille. Même si elle n’était pas constamment avec lui (nounou, travail, etc.), elle a pris des « accents » espagnols : elle disait le « pantalone », le « balone », etc. 😂 On en a beaucoup ri ! Mais ça ne l’a pas aidée en arrivant en Equateur : même si ça a été assez rapide, elle a dû apprendre l’espagnol en arrivant là bas.

– …Quand nous sommes retournés en Equateur et que j’ai moi-même commencé à diminuer mon utilisation du français. Parce que je pouvais parler (presque) parfaitement espagnol, parce que l’habitude s’est installée, bref parce c’était plus facile !

Dans le premier cas ils ont « oublié » l’espagnol, dans le deuxième cas ils ont « oublié » le français. Nous avons eu la chance de pouvoir nous rattraper à chacune de nos erreurs puisque nous avons en fait alterné leur langue forte : espagnol, français, re-espagnol, re-français, … Mais si tu n’as pas cette chance ou cette possibilité et que vous êtes un couple bilingue, alors faites preuve de discipline et dites simplement à vos enfants : « tu parles à maman en français, et à papa en espagnol ». (ou l’inverse si vous avez le cas contraire au nôtre 😉).

C’est aussi le conseil que nous a donné l’institutrice de ma grande cacahuète quand ils sont entrés à l’école en France : parlez dans votre langue maternelle. Tout simplement. Déjà, parce que tu risques de faire des erreurs en parlant et tes enfants vont apprendre la langue AVEC ces erreurs : erreurs de vocabulaire, de structure des phrases, erreurs d’accentuation… Mais surtout, parce que ta langue maternelle, c’est la langue de tus emociones : tes émotions. Quand tu parles dans une autre langue à ton enfant, tu ne lui transmets pas exactement la même chose. Garde donc toujours à l’esprit que si tu ne parais pas naturel dans ta communication, cela pourrait affecter le lien parent-enfant.

Ne pas lui transmettre l’importance de la seconde langue maternelle

Si dans notre famille l’importance est évidente puisqu’elle réside dans la culture, les traditions et les racines de chacun de nous deux en tant que parents, TU es peut-être dans une situation différente !

Même si pour toi les raisons qui te poussent à immerger ton enfant dans l’espagnol sont évidentes, elles ne le sont peut être pas pour LUI. Et au fil du temps, il peut les oublier, et se décourager. Il est bon de maintenir une relation « obligatoire » avec sa deuxième langue si ton enfant s’en désintéresse. Ça peut se présenter sous forme d’un ciné en VO d’un film qu’il aime par exemple. L’inciter à se reconnecter à l’espagnol par la musique. Ou pourquoi pas, un voyage en Espagne !

Dans notre cas ça a été très « obligatoire » puisqu’en Équateur aucun membre de la famille de mon mari ne parle français. En France de la même manière, ils ont réappris le français en les emmenant en week-end chez leur arrière grand-mère ou leurs grands parents qui ne parlent pas du tout espagnol. Le fait de ne pas se faire comprendre dans sa langue « forte » est frustrant au début, mais ça les pousse à faire plus d’efforts !

Petit bonus : la sixième erreur – Abandonner

Je te donne un dernier petit conseil car c’est quelque chose dont je me suis rendue compte récemment. Si tu essaies de faire en sorte que ton enfant soit bilingue, ou si tu es dans un couple franco-hispanophone : tes enfants auront des périodes où ils ne voudront pas parler leur deuxième langue maternelle.

Et oui, dans la vie d’un enfant il y a des périodes où il est avide d’apprentissages, et d’autres non. Il y a des périodes où il peut être en opposition avec l’un ou l’autre (ou les deux) des parents et donc se refuser à parler l’une ou l’autre de ses langues maternelles. Il y aura aussi bien sûr des périodes où ses centres d’intérêts vont changer…

PAS DE PANIQUE ! C’est normal. N’abandonne pas, même si tu passes PLUSIEURS ANNÉES seul.e à parler dans ta langue, les réponses se faisant dans l’autre langue maternelle. Car le fait de continuer à entendre cette langue, même si elle n’est pas pratiquée ou très peu, leur permettra de garder ce lien ! Et il est fort probable que tes enfants recommencent D’EUX MÊMES à parler dans ta langue. C’est très souvent le cas à l’arrivée au collège par exemple, où les enfants prennent conscience de l’utilité de la langue, ce qui est en lien avec ce qu’on a vu juste avant !

En tous cas, pour toi parent, qui souhaites enseigner le français ET l’espagnol à ton enfant… La route sera longue et semée d’embûches ! Le tout est de garder de la motivation et du courage ! N’hésite pas à nous partager en commentaires ton expérience, tes anecdotes, tes réussites, et tes échecs aussi !

Test : as-tu été bien attentif ?

Si tu as lu cet article jusqu’au bout, bravo à toi ! Mais as-tu été bien attentif… As-tu retenu les quelques mots de vocabulaire en espagnol qui t’ont été donnés ? Vérifions ça tout de suite !


¿Te gustó este artículo? Tu as aimé cet article ? Je t’en dis un peu plus sur l’auteure… :

Je suis Tamara, auteure du blog Apprendre l’espagnol, facilement comme un lama ! Maman de trois enfants franco-équatoriens, j’ai vécu dans plusieurs pays hispanophones et en particulier en Équateur. Dans mon blog, je te partage mes expériences et anecdotes, mais aussi et surtout mes méthodes et ressources pour commencer, recommencer ou accélérer ton apprentissage de l’espagnol ! Alors n’hésite pas à venir faire un tour pour me découvrir ! Abrazos, Tamara.

 

One Response

  1. Cartron marie dit :

    Bonjour je suis marie j ai 48 ans francaise nee en france mais d origine espagnole et britannique par mon pere et du cote de ma mère je suis française mais avec des origines a la fois nord européenne et méditerranéenne notamment la sicile et l italie . Et j essaie de faire comprendre à mes 2 ados de 17 et 14 ans que c est important de parler nos langues d origines .
    Et du côté de leur papa il est français ne en france mais avec des origines espagnoles par son pere et maghrébines et allemandes par sa mère.
    Mais ils me disent que de connaitre leurs origines et leurs racines ne les intéressent pas .
    Comment dois je faire car ils apprennent donc le français l espagnol et l anglais depuis le CP pour l anglais et l esoagnol depuis la 5ème et leurs résultats sont loin d etre géniaux. Alors dois je leur transmettre tous mes cours prit depuis 2018 sur Holamigo et sur Espagnol Pas a Pas et depuis quelques jours est venu se rajouter l ecole Espagnol Passion.com
    Vous pouvez me répondre sur marierio56190@gmail.com a très vite marie

Laisse un commentaire... (on lit tout !)