Narcos-série-espagnole

Trouver une bonne série de langue espagnole n’est pas facile. Il faut écumer le web à la recherche de la perle rare, et surtout d’épisodes sous-titrés. Avouons que les feuilletons des telenovelas (sortes de sitcoms latino-américaines) sont aussi intéressante qu’un épisode de télé-réalité de NRJ12. De même, les intrigues de séries comme « Un, Dos, Tres » sont plutôt plates et très « cul-cul » ! Il existe bien sûr de bonnes séries espagnoles, mais il n’est pas facile de les trouver car elles sont souvent moins connues que les grandes séries américaines.

Dans mes recherches pour travailler l’espagnol depuis mon canapé en mangeant du pop-corn, je suis tombé sur un bijou: Narcos. La série retrace le parcours du Colombien Pablo Escobar, un des plus emblématique narcotrafiquant de l’histoire. Chaque épisode est rythmé par le trafic de drogue, la corruption politique et la violence froide et crue qui sévit dans les milieux du narcotrafic. Voici de quoi mieux comprendre les faits réels à l’origine de la série Narcos.

Le contexte

Pablo ecobar

En 1973, le Chili, sur le point de devenir le plus grand exportateur de cocaïne au monde, voit toute son activité éradiquée par l’arrivée au pouvoir du général Pinochet. Un des narcotrafiquants décide alors de partir pour la Colombie, il s’appelle Pablo Emilio Escobar Gaviria et son destin va changer à jamais l’histoire du pays. Homme d’affaire ambitieux, il se met à vendre de la cocaïne non seulement en Colombie mais aussi sur le marché Américain. Très vite les grandes villes comme Miami deviennent accro à la poudre blanche et un cycle d’addiction, d’argent et de violence fait rage dans le pays. Le gouvernement américain fait alors de la lutte contre le trafic de drogue une de ses priorités, juste après de la lutte contre le communisme. C’est à ce moment que l’agent de la DEA, Steve Murphy est envoyé à l’ambassade américaine de Colombie, avec comme mission de faire tomber le plus gros cartel que le monde aie jamais connu.

Les atouts de la série

J’ai personnellement totalement accroché à la série ! Rien que le générique est une véritable pépite mélangeant des images d’archives et de fictions sur une musique aux accents latins.

Narcos a une particularité bien spéciale, deux langues différentes sont parlées dans les épisodes. On passe ainsi de l’espagnol parlé par les colombiens et les narcotrafiquants à l’anglais de la voix off et des agents de la DEA. Vous pouvez donc améliorer votre espagnol ET votre anglais, même si j’avoue que lors de mes premiers visionnages mon cerveau surchauffait avec le passage constant d’une langue à l’autre ! (je la regarde sans sous-titres). C’est néanmoins un très bon exercice pour prendre l’habitude de manier différents dialectes sans s’emmêler les pinceaux.

Narcos est une occasion de découvrir la culture colombienne, comme par exemple la cumbia: genre musical typique du pays. Vous pourrez aussi mieux comprendre les enjeux géopolitiques à l’oeuvre en Amérique Latine pendant la Guerre froide et l’influence des Etats-unis.

Voici la bande-annonce de la série :

Deux bémols concernant la série

Je n’ai trouvé que deux petites réserves concernant la qualité de la série.

  • Elle n’a pas été tournée en Colombie, ce qui est dommage et aurait donné plus de réalisme à l’intrigue.
  • Elle a reçue des critiques car les dialogues espagnols ne sont pas parlés par des natifs colombiens (le personnage principal par exemple est Brésilien). L’accent colombien n’est donc pas très exact, cependant la nuance est peu visible à l’écran.

Quelques expressions pour mieux comprendre les dialogues

Les dialogues de la séries peuvent être difficiles à comprendre au départ car il regorgent d’argot et d’expression du langage familier. Voici donc une petite sélection de mots / expressions expliquées que j’ai fait pour vous. Une occasion au passage de se familiariser avec quelques insultes populaires ! Ces expressions sont d’autant plus utiles que beaucoup d’entre elles se retrouvent dans d’autres pays d’Amérique latines et même parfois en Espagne.

la plata

Mot qu’on retrouve employé de nombreuses fois dans la série et qui désigne l’argent. On retrouve d’ailleurs l’expression « plata o plomo » (l’argent ou le plomb) dans plusieurs épisodes.

pendejo

Mot d’argot qui veut dire « con » ou encore « enfoiré » (à n’utiliser que si vous êtes vraiment en colère !)

un malparido:

Autre insulte qui revient souvent dans Narcos, qui a pour sens « mal-élevé », »mal éduqué »

marica / maricón:

C’est une expression homophobe (à ne pas employer donc) puisqu’elle est synonyme en français de « pédé » ou « tapette »

dar plomo (a)

Tirer sur quelqu’un avec une arme

¿Cómo así?

Utilisé lorsque quelqu’un ne comprend pas une question ou une affirmation. On peut le traduire en français par « Comment ça ? »

Un huevón

Un idiot, un feignant

De pronto

C’est un faux-amis, souvent traduit dans le dictionnaire par soudainement, il est plutôt utilisé pour dire « peut-être »  en Colombie.

Voilà, j’espère vous avoir convaincu que Narcos est une série qui assure, alors n’hésitez plus et plongez dans la Colombie des années 80, le détour en vaut vraiment la peine !

En espérant vous accompagner tout au long de votre apprentissage de l’espagnol grâce au contenu du site Holamigo,

Pura Vida à tous !

 

Narcos, la série hispanophone incontournable
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *