L’espagnol a mauvaise réputation ?

Article rédigé par Lauriane Copet du blog Marathon des Langues. Passionnée de course à pied et de langues étrangères, Lauriane lutte contre l’abandon pendant la course d’apprentissage d’une langue. Elle vous aide à vous motiver et vous donne des conseils pour apprendre plus efficacement.  

Espagnol facile = sale réputation

Vous êtes nombreux. Nombreux à faire cette erreur. Êtes-vous l’un d’entre eux ? Moi, j’avoue. J’en fais partie. 

Mais ce n’est pas de notre faute. Rassurez-vous.

L’espagnol a sale réputation. La réputation d’être facile. Trop facile. Et nous, BAM on tombe dans le panneau. On se dit que ça va aller tout seul…Mais l’histoire est quelque peu différente. Les premières difficultés apparaissent. Car oui, l’espagnol n’est pas une langue si facile. Même si, oui je l’avoue, elle a des mots proches du français, une facilité de prononciation (quoique ?! Dites “naranja” pour voir  ) et une jolie chanson quand on la parle. Sa réputation, rend l’apprentissage plus difficile.

Pourquoi ? me demande Jean-Mi’, assis à côté de la fenêtre. J’y viens immédiatement.

Cliquez ICI pour découvrir toute la vérité en vidéo !

Langue espagnole : sale réputation

Parce qu’en se disant que quelque chose est facile, ça le rend tout de suite plus difficile. Oui c’est tout bête, mais c’est vrai. Vos attentes sont différentes selon le point de vue adopté initialement.

Vous avez déjà remarqué, quand vous stressez comme un dingue pour un oral.  Et quand, vous ressortez de la salle d’examen en sueur, vous vous dites, “bon ça va en fait, j’ai stressé pour rien”. Vos attentes étaient hautes.

Si à l’inverse vous étiez parti en vous disant, “fingers in the nose l’oral”.  En ressortant de la salle, votre impression aurait peut-être été différente. Genre “wow, elle m’a challengée avec ses questions, je ne m’attendais pas à ça”.

C’est la même chose avec l’espagnol. Attention à ne pas se faire avoir par sa jolie réputation. C’est comme l’allemand, depuis le collège, on me dit “pouaaah l’allemand c’est moche et compliqué”. Arrivés en classe de 5ème, les 90% de la classe se disent “pouaaah l’allemand c’est moche et compliqué”. Cette langue, elle aussi, subit sa réputation. Après de nombreuses années, je n’ai plus du tout cette opinion biaisée de la langue. Je peux même aller jusqu’à dire que j’aime bien l’allemand  Et, j’ai même poussé un peu plus loin.

Car j’ai décidé de me lancer dans le russe. Wooow. Et, pourtant j’en entends des “c’est trop dur”. Comme j’ai une caboche dure comme ça.  Je me suis  lancée le défi d’apprendre à parler russe en 365 jours

La finalité est, je pense, qu’il faut trier ce qu’on entend. Être sceptique et aborder les choses avec sa propre opinion.

Oui c’est vrai, aujourd’hui je pense que l’espagnol est facile, mais n’est-ce pas facile de dire cela une fois en haut de la montagne ? Le résultat nous fait oublier le chemin.

Et puis, vous savez le chemin de l’apprentissage, quel qu’il soit n’est jamais une longue autoroute toute droite. Vous vous demandez sans doute, ce qui peut venir vous faire trébucher ? Voyons ça, ahora mismo 

L’espagnol et ses conjugaisons complexes

Aaaaah la fameuse conjugaison. Ce qui nous donne des boutons. T’inquiète en espagnol, c’est facile, pas besoin de mettre les sujets.

Euh oui c’est exact. Comment on fait pour savoir à qui on parle alors ? Bah c’est facile, il suffit de connaître tes terminaisons. Hum, en quoi est-ce simple ?

En effet, la conjugaison espagnole n’est pas si facile. Moins qu’en anglais, avec son pratiquement seul –s à la 3ème personne du présent. En espagnol, toutes (ou presque) les personnes ont une terminaison différente.

Par exemple avec le verbe danser, oui je suis d’humeur joviale 

Présent de l’indicatif

(yo) bailo
(tú) bailas
(él-ella) baila
(nosotros) bailamos
(vosotros) bailáis
(ellos-ellas) bailan

Et, ce n’est que le présent de l’indicatif. Attendez-vous à vous retourner le cerveau avec le subjonctif. Vous allez me dire qu’il n’y a qu’une lettre à changer. Oui c’est vrai, moi aussi je me disais ça. Mais, en situation réelle, au moment de parler, c’est beaucoup moins clair. Hihi. On s’emmêle vite les pinceaux.

Présent du subjonctif

que (yo) baile
que (tú) bailes
que (él-ella) baile
que (nosotros) bailemos
que (vosotros) bailéis
que (ellos) bailen

Oui, je suis au regret de vous annoncer que vous allez bouffer de la conjugaison. Passons à la prochaine difficulté 

Espagnol et formules de politesse

Même si on tutoie assez facilement en Espagne, et encore plus en Amérique latine. On ne va pas se mettre à tutoyer l’employé de banque à la première rencontre.

Alors, il va falloir savoir être poli un minimum.

Attention, écart avec le français. Le “vous” ne sera pas à la place du “vous”. Je m’explique.

En français, on vouvoie avec la 2ème personne du pluriel. Et, seulement au pluriel.

Vous êtes gentil(s).

En espagnol, c’est la 3ème personne du singulier et/ou du pluriel. On fait la différence si on s’adresse à un employé de banque ou à plusieurs employés de banque. Avec le “usted” et “ustedes”.

Pour s’y retrouver, voyons les différentes personnes.

yo –je
tú – tu
él/ella/usted – il –elle –vous (singulier)
nosotros –nous
vosotros –vous
ellos/ustedes –ils- elles- vous (pluriel)

Mais il sert à quoi le vous – vosotros alors ? Bonne remarque Anne-Cécile, avec un sourire triomphant (l’intello de la classe). Le “vosotros” sert uniquement pour parler à un groupe de potes.

Au début, pas facile. On a tendance à dire “vosotros” pour essayer de vouvoyer. Vous m’en direz des nouvelles   

Ne vous faites pas avoir ! En Amérique latine, encore une variante, selon le pays où vous allez. Mais généralement, le “vosotros” saute. On utilise le “ustedes” même pour les potes. Hihi pas facile de s’y retrouver. Allez, on corse encore un peu. J’avais gardé le meilleur pour la fin.

Aaaaaah si celui-là ne vous donne pas du fil à retordre. Vous êtes au top 

Le verbe être en espagnol.. Ser ou Estar ?!

Vous allez en manger à toutes les sauces. Du niveau débutant à avancé. Même en parlant couramment espagnol, on se pose encore la question. Ser ou estar ?

Hey oui ! Il y a deux verbes “être” en espagnol 

Il y a évidemment des règles. Mais vous connaissez, l’exception de l’exception de l’exception…   J’ai même déjà vu un prof d’espagnol avoir des doutes. Pour vous dire.

Pourquoi deux verbes “être” alors ?

L’espagnol fait la différentiation entre la condition temporaire et permanente pour résumer grossièrement. On va choisir “ser” ou “estar”, selon, si je suis contente là tout de suite parce que je mange une friandise, ou si je suis contente tout le temps dans ma vie.

Mais comme je vous le disais, il y a de nombreuses conditions. Je vous mets quelques règles ici.

Dans quels cas utiliser SER

Pour des situations stables et permanentes

– La description : les qualités essentielles d’une personne, qui ne changent pas

Exemple : Yo soy Lauriane (je suis Lauriane – et le serai toute ma vie)

Yo soy pequeña (je suis petite)

– La profession

Exemple : yo soy profesora (je suis professeure)

– Les caractéristiques permanentes

Exemple : Pierre es amable (Pierre est gentil)

– Le temps : les jours, les dates et les heures.
Exemple : Hoy es miércoles. (aujourd’hui nous sommes mercredi.)

– L’origine

Exemple : María es de España. (Maria est d’Espagne).

– La relation

Exemple : Catalina es mi madre. (Catalina est ma mère.)

Dans quels cas utiliser Estar

« Estar » est utilisé pour indiquer des états temporaires et des lieux

– La position physique

Exemple : Mi abuela está sentada (ma grand-mère est assise)

– L’emplacement
Estoy en el café – (je suis dans le café)

– L’action en cours, un état progressif

Exemple : Estoy leyendo (je suis en train de lire)

– L’état passager : les conditions physiques et mentales
Exemple : Estoy cansada. (je suis fatiguée)

– L’émotion
Exemple : Estoy triste. (je suis triste.)

Voici un petit aperçu des règles. Oui oui, j’ai bien dit un aperçu  Car il y a quelques exceptions, mais je vous laisse déjà digérer tout ça. Pierre vous donne un cours du SER et ESTAR dans cette vidéo.

Le mot de la fin

Voilà, vous avez vu un petit aperçu de quelques règles en espagnol. Pensez-vous toujours que l’espagnol est une langue facile ? Il y a des difficultés en effet, et il vaut mieux s’y attendre quand elles arriveront. J’espère quand même ne pas vous avoir trop effrayés  Mais plutôt aidés à vous préparer face à ces challenges.

Dites-nous dans les commentaires les règles qui vous font dire “grrrrrrrr” trop souvent !!

L’ espagnol a mauvaise réputation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *